mardi 20 décembre 2011

Conseil Municipal de Toulouse : Les traits marquants de l'opposition

Son objet essentiel était celui de voter le budget primitif de 2012. Mais le dernier conseil municipal de cette année 2011 aura aussi été celui d'une opposition divisée cherchant visiblement ses marques. Que peut-on en dire ?
Nous avons le leader de l'UMP et du groupe "Toulouse pour tous" dont nous pouvons confirmer le zèle à défendre et excuser la politique gouvernementale, attentif à nos ratios et aux virgules de précisions. Bref, en permanence transpire dans ses propos la lecture strictement comptable des politiques publiques. Ce qui lui a certainement coûté son fauteuil.
Puis nous avons la révélation du groupe "Toulouse métropole", Marie Déqué, semblant revendiquer plutôt une lecture politique de nos finances locales - ce qui est aussi notre cas - et regrettant que l'on n'emprunte pas déjà pour investir davantage. Même si le discours m'est apparu parfois contradictoire et peu cohérent, l'intention de sérieux était visiblement présente sur ce sujet délicat.
Bref, nous voyons poindre les contours de deux stratégies dont nous savons de toute façon - ne soyons pas naifs - qu'elles se rejoindront le moment venu.
D'un côté, un ancien maire tourné vers le passé qui ne semble pas en avoir retenu les leçons, recrocquevillé sur son bilan et des réflexes de gestion d'un autre temps. De l'autre, une volonté plus affirmée de s'émanciper des solidarités d'hier qui plombent tant les semelles, de rentrer dans le mouvement que nous impulsons, d'épouser une dynamique pour, naturellement, mieux peser dessus.
Et nous dans tout ça ? Et bien nous continuons et nous agissons. Vive l'année du faire !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire