vendredi 26 août 2011

De la vigueur plutôt que la rigueur

De la vigueur plutôt que la rigueur ! voila le sentiment qui m'a animé après avoir entendu Martine Aubry aujourd'hui à La Rochelle. La tempête souffle fort à la bourse des valeurs et porte feuilles d'actions, alors que ça fait déjà longtemps que ceux des menages ont perdu de leur pouvoir d'achat. Et c'est pas fini. Certains glosent sur ce qu'un DSK dirait de la situation. Ils le font même parler évoquant l'hypothétique caution qu'il apporterait à une cure d'austérité et "d'assainissement". Je dis halte aux fausses procurations. Ce que je crois en revanche, et Martine Aubry l'a souligné, c'est que la France et surtout l'Europe ont davantage besoin d'architectes du futur que de pompiers pyromanes. C'est que les idées émises depuis plusieurs années autour d'une gouvernance économique de la zone euro avancent mais pietinnent. C'est que l'idée d'une gouvernance budgétaire fédérée évoquée notamment en début d'année par le directeur du FMI ne progresse pas. C'est que les mises en garde vis a vis de mesures d'austérité qui interdisent la croissance, évoquées par cette même institution, sont peu suivies d'effets. Comble du paradoxe, c'est même C.Lagarde dans son nouveau rôle qui en exprime aujourd'hui la crainte vis a vis d'une politique française qu'elle a elle-même initié. C'est que ce premier instrument d'une approche européenne plus solidaire et intégrée à travers les eurobonds n'avance pas. Bref, la question du jour n'est toutefois pas technique mais politique. Redonner du sens à un monde qu'on ne comprend plus et qu'on doit transformer. Savoir dire non pour permettre l'ambition mais savoir décider aussi pour la mettre en oeuvre. C'est bien une élection présidentielle que nous préparons et Martine Aubry m'a semblé y rentrer de plein pied.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire