mardi 15 mai 2012

Passation

Aujourd'hui va se dérouler la passation du pouvoir à François Hollande. Comme d'autres, j'ai plutôt apprécié le comportement du Président sortant après l'annonce de sa défaite. Plutôt digne, humble, respectueux et aux antipodes du comportement quinquennal que nous avons connu. Cela suffira-t-il à effacer ce souvenir ? Sans doute, imagine-t-il, que c'est la meilleure façon de limiter les dégâts pour les élections législatives prochaines. Éviter le ton revanchard, retrouver une certaine "normalité", recentrer l'image. Sauf que les dégâts sont là. Le FN s'installe et la droite républicaine à largement contribué à cette installation. L'image est bien écornée. La normalité, désormais, c'est d'achever le choix fait le 6 mai. La normalité, c'est la cohérence du choix qui réclame de donner une majorité au Président nouveau.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire