vendredi 1 février 2013

Monsieur le Ministre

Avec le Président du GART, Roland Ries, maire de Strasbourg,  j'ai eu l'occasion d'assister à une réunion de travail hier avec le ministre des Transports Frédéric Cuvillier. Parmi les sujets traités, il y avait bien sûr l'acte III de la décentralisation versus compétence transport. Nous avons pu y exprimer le besoin de s'émanciper de cadres devenus contraignant pour le développement du transport public. Je pense à la gouvernance multiniveaux que l'on connait aujourd'hui entre les régions, les départements et les métropoles urbaines. La meilleure façon de promouvoir le service public n'est-il de partir de l'usager qui va souvent à l'essentiel ? Les périmètres institutionnels des compétences sont-ils le reflet du monde vécu et des périmètres de mobilité d'aujourd'hui ?
Monter dans un TER ou un bus départemental en zone urbaine pour correspondre en son coeur avec un bus ou un tramway, on appelle ça une chaine de déplacement. Les ruptures tarifaires, billetiques et de compétence selon le mode n'ont pas de sens pour le citoyen. Il faut donc y remédier. D'où le projet d'un schéma régional intermodal qui associe tout le monde sur ces sujets mais pour lequel la place de la métropole - je veux le préciser - est celle où se pratique massivement l'intermodalité de l'usager. Aussi faut-il veiller dans le débat qui va suivre au pilotage de la responsabilité de cette compétence nouvelle qu'est l'intermodalité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire