vendredi 29 mai 2015

Consternant Monsieur Reynié

Carte des travaux 2014 Réseau TER Midi-Pyrénées

Dans les petites annonces de la semaine de Dominique Reynié, candidat UMP à la région cherchant désespérément l'angle du meilleur crochet du droit, j'ai relevé celle-ci rapportée par FR3. Il se précipite sur le rapport Duron, évoqué ici-même dans mon précédent billet, avec notamment le sujet des trains intercités,
Il y fustige "les présidences PS des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, pourtant aux commandes depuis longtemps, qui ont négligé ces liaisons essentielles pour désenclaver les régions"
Alors même  que ces liaisons sont de compétence d'Etat puisqu'il refuse justement dans le même article qu'elles soient transférées aux régions, un pressentiment se confirme. Tout cela manque un peu de rigueur. 
Quel manque de flair que de se risquer ainsi la polémique sur le terrain de cette compétence là.

Le bilan du TER en Midi-Pyrénées ? 
  • En 2002 : 150 dessertes/jour avec 5 millions de voyages/an. 
  • Dix ans après : 348 dessertes/jour avec 11,8 millions de voyages/an et 1543 arrêts quotidiens TER créés.
Le Plan Rail Midi-Pyrénées ? 
Ce sont 820 M€ de crédits consacrés à la modernisation de l’infrastructure ferroviaire entre 2007 et 2013 :
  • 550 km de voies renouvelés et près de 700 000 tonnes de ballast
  • plus de 700 km de nouveaux rails posés
  • 10 liaisons pourvues de nouvelles installations techniques modernisées 
Dans le cadre du prochain mandat ? 
Le prochain programme d’investissements va atteindre un coût total de 245 M€ financés par la région dont 64 M€ sur le noeud ferroviaire toulousain mais aussi sur les axes de Tarbes, Castelnaudary, Montauban-Agen-Brive, Auch, LaTour de Carol, Rodez...

J'arrête là. Je poursuivrais plus tard... Certains commentent, d'autres agissent.
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire