mercredi 19 octobre 2016

Tarifs à Tisséo : première victoire autour d'un compromis défensif



Communiqué : Evolution des tarifs à Tisséo, un compromis défensif

Le conseil syndical du SMTC vient de décider le maintien du tarif à 10 euros pour les étudiants et scolaires. Cette première victoire est le résultat de la forte mobilisation des jeunes ainsi que de l’opposition métropolitaine à l’évolution tarifaire proposée par le Maire de Toulouse.
Ce recul, alors que trois années ont été consacrées à étudier sur le sujet, est symptomatique de la méconnaissance des enjeux et de la superficialité politique des analyses. 

Une autre méthode pour une autre réforme est possible. Passer de la simple notion de « pratiques tarifaires » à celle d’une réelle « politique tarifaire », refondée, plus juste, réellement proportionnelle aux revenus, et combinée par ailleurs au respect des engagements pris devant les électeurs. Le recul imposé au maire ne doit pas masquer cette trahison première vis-à-vis de l’ensemble des jeunes comme des séniors.

Sur le plan de la méthode, je veux dénoncer le honteux chantage développé par la majorité de droite toulousaine à l’encontre des intercommunalités partenaires au sein de Tisséo. Devant la menace de devoir compenser les recettes que devaient générer la réforme tarifaire en cas d’absence de vote positif de leur part, l’alternative devient dès lors pour elles de « se soumettre ou se démettre ».   

Le vote intervenu à l’unanimité aura été celui d’un compromis défensif visant à sauver, au sein du public jeune, le tarif de 10 euros. Expression d’un consensus asymétrique, cette demi-victoire est à marquer d’une pierre blanche tant elle symbolise, par la méthode de la loi du plus fort, la conception du compromis territorial développée par Jean-Luc Moudenc : chantage et intimidation.

Joël Carreiras
Conseiller municipal et métropolitain

Interventions au conseil de métropole du 6 octobre 2016 :
- Défense du voeu en faveur du maintien des tarifs
- Réponse à la majorité métropolitaine
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire