dimanche 26 avril 2015

la droite invente la "primaire vaticane"

Résultat de recherche d'images pour "habemus papam"Ce week end, la droite a tenu conclave.
Un conclave cardinal, exclusivement masculin comme il se doit, conclu par la fumée blanche twittée par JL Moudenc et annonciatrice d'un fructueux conciliabule.

Nous sommes en 2015 et la droite invente la "primaire vaticane", à quatre tours de scrutin pour 40 électeurs, afin de choisir son représentant.  Les cardinaux de l'UMP ont désigné leur nouveau prince Reynié, Dominique de son prénom et politologue de son état, comme tête de liste aux prochaines régionales.

Qu'on se rassure, d'après l'habemus papam de JL Moudenc, faiseur de pape en son comté et qui n'entend pas s'en laisser compter, l'impétrant n'aura pas son mot à dire sur la suite. La liste qu'il conduira, et conduira seulement, relèvera quant à elle du choix des formations politiques. A chacun ses ouailles et l'UMP sera bien gardée.

A sa décharge et comme il le dit lui-même, il est vrai que Dominique Reynié semble avoir appris la politique dans les livres. L'exercice a sa noblesse et la politique ses commentateurs.
Il lui était difficile de valoriser autrement sa légitimité que par l'adoubement d'un collège de 23 personnes pour diriger, rappelons-le, une région de 5,6 millions d'habitants, plus vaste que 13 pays européens et qui réclamera davantage la proximité d'un ancrage territorial confirmé que l'éprouvette d'un audimat. 
Que pense d'ailleurs le professeur de science politique de tout cela ? Une question subalterne ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire