jeudi 27 février 2014

Il manquait une preuve

Aujourd'hui à Toulouse, ils étaient quelques uns à manifester en voiture contre un bus rapide. S'ils voulaient faire la démonstration de ce que seront demain nos axes de circulation si nous ne faisons rien, c'est réussi. Je dis quelques uns parce que la faiblesse du nombre, qui est en deça de ce que sera demain le trafic prévisible, vient davantage démontrer le pouvoir de nuisance de la voiture que celui d'une offre alternative dont des milliers de nos concitoyens aimerait pouvoir bénéficier. CQFD.


2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ils ont peur d'avoir une autoroute de bus ? Ils vont comment dans leur tête ? Ils croient qu'il va y avoir des bus toutes les 30 secondes à 100 km/h

    RépondreSupprimer