vendredi 1 mars 2013

Cour des comptes : un rapport utile

L'écho donné au rapport de la Cour des comptes me conduit à dire ici qu'elle a utilement fait son travail en mettant en exergue le cas du Syndicat Mixte des Transports toulousain. Ce que révèle son commentaire confirme l'état catastrophique dans lequel se trouvait ce syndicat. C'est le défaut de stratégie  financière globale comme l'absence de volonté de remise à plat de l'ensemble des financements (...) qui ont abouti au fait que le problème du financement de l'exploitation est devenu en réalité structurel. Notre tâche, dès 2008, était bien celle d'une urgence : sauver le SMTC de "la banqueroute". Entre 2006 et 2007, suite au départ du conseil général qui manifestait la rupture du pacte historique "des actionnaires" publics, les financements des collectivités locales chuta brutalement de 54 M€ à 33 M€. Pour 2013, ce montant sera de 102 M€. Autant dire qu'en cinq ans, cette progression de 210 % est à mettre au crédit de la communauté urbaine et de tous les maires qui la composent. Elle a fait plus que compenser la perte initiale. Et il est utile de souligner que la stricte application des statuts du syndicat sur l'évolution de ces subventions n'aurait conduit qu'à une progression bien plus modeste (41M€ en 2013) et une impasse douloureuse pour la survie même de la politique des transports et des projets en cours. Mais par rapport à cette histoire, naturellement, notre opposition a choisi le camp de l'amnésie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire